Préchargements des Images

Veuillez patienter...S.V.P

Bleu Océanie c'est des Trucages - Retouches - Montages - Galeries Photos - Webs Radios - Jeux - photos et images- Site optimisé 1024 x 768.
   Bas de page

 

LA PHOTO HDR

Transformation

La Photo HDR ou le HDRI

High Dynamic Range autre appelation High Dynamic Range Image

Aujourd'hui le HDR a pris une grande place dans notre vie

C'est pourquoi il était important de vous consacrer une page dédiée à l' image HDR.

Pour commencer voici à quoi ressemble une image HDR

Attention ses images sont sous licence droit d'auteur

http://www.flickr.com/photos/43052603@N00/3391952890/ http://www.flickr.com/photos/shoebappa/1156912539/
Vous savez ce qu'est une photo HDR ?(consulter la page. wikipédia vous le dit )

Qu'est-ce que le HDR ?

Une scène avec une large gamme dynamique présente une très grande différence entre la partie la plus claire ou lumineuse et la partie la plus sombre ou ombrageuse. Du fait de cette différence, il est impossible ou très difficile pour l'appareil photo (quel qu'il soit) d'enregistrer avec exactitude toutes les informations relatives à la luminosité.

Une image HDR est issue de la recomposition de plusieurs images classiques, par exemple JPG prises à diverses expositions.
La 1ère et la dernière de la série doivent permettre de distinguer les détails les plus lumineux pour l'une, et les plus sombres pour l'autre.
L'algorithme pioche chaque pixel dans la photo qui lui convient le mieux, en pondérant par l'exposition de la photo choisie, et enregistre la valeur obtenue dans le fichier HDR.

À la base, si les zones sombres sont enregistrées avec précision, les zones claires deviennent trop claires, voire complètement blanches. Si nous enregistrons les zones les plus claires correctement, les ombres deviennent complètement noires. L'astuce consiste donc à associer des images sous-exposées à des images sur-exposées.

La prise de vue

La technique consiste d’abord à prendre plusieurs clichés avec des expositions différentes. L’ensemble des trois clichés doit couvrir la plage de dynamique de la scène. Le plus simple est de prendre une photo sous-exposée, une photo avec une exposition moyenne, et une photo surexposée

Minimum trois photo sur differente phase :

Le plus simple est de prendre une photo sous-exposée, une photo avec une exposition normal, et une autre surexposée.

Source page image  Lyxia.org

Pour obtenir ce résultat

Source page image Lyxia.org

La prise de vue n'est pas très compliquée, à condition d'utiliser un trépied. Le plus difficile est sans doute de ramener l'image à 32 bits, avec son énorme dynamique, en une image 8 bits.

Un pixel d'une image est composé de trois couches de couleurs, Rouge Vert Bleu, chaque couche pouvant contenir un certain nombre de nuances. En 8bits, chaque couche est donc codée sur 8bits (ou 8bpc, pour Bits Per Channel), soit 256 nuances de rouge, de vert, et de bleu. En effet, l'informatique étant binaire, on dispose de 8 '0' ou '1' pour coder l'information, soit 28 = 256 possibilités. Sur trois couches (nos couches R,V,B), on obtient donc 2563 = 16 777 216 de couleurs, soit 24bpp (Bit Per Pixel).
Un fichier 32bits est en fait un fichier 8bpc (24bpp donc), mais avec une quatrième couche, appelée couche alpha, comportant une information de transparence. Par exemple, un pixel 100,100,100,128 sera un pixel gris foncé, à 50% de transparence.

La composition et création

Il s’agit en fait, pour faire très simple,  d’une technique logicielle, qui permet de récupérer les hautes et les basses lumières d’une (ou plusieurs) image(s) pour les rassembler au milieu de l’histogramme. Cela permet de faire ressortir les détails et les couleurs qui seraient cachés dans les zones sur-exposées ou sous-exposées d’une photo « normale.

Prise 1 iso 200 f / 14.0   Prise 2iso 200 f / 14.0 1/640 -0.3  Prise 3 iso 200 f / 14.0 1/2500 -2.3
Source page http://www.sony.fr/hub/learnandenjoy/block/7/subblock/

Bracketing

Le bracketing ( bracketing automatique) est une technique photographique permettant de s'assurer de la bonne exposition d'une photographie. Surtout utilisée à l'origine par les professionnels, le bracketing s'est beaucoup démocratisé avec l'apparition de fonctions automatiques sur les appareils photo grand plublic.

Le bracketing est une technique permettant de prendre trois photos successives à expositions différentes : la première est exposée normalement, la deuxième est sous-exposée et la troisième est surexposée. L'écart entre ses 3 vues est choisi par le photographe en fonction des conditions de luminosité.

Si votre appareil le permet, n’oubliez pas d’utiliser le mode Bracketting .

AE qui vous permettra de prendre une rafale de la même scène avec une exposition lumineuse différente. Cela vous évitera à la fois de vous tromper en oubliant une photo ou une valeur, mais aussi et surtout de bouger l’appareil en faisant les réglages.

Le bracheting permet une prise en rafale de trois photos et cela avec trois expositions différentes. Vous pouvez régler le pas de variation d'exposition "EV = Exposure Value" dans le "Setup" de l'APN (en général les pas sont de : 0.3, 0.7 et 1). Lors de la prise de vue, l'appareil fait une mesure et prend une première photo avec une EV=0 (photo du centre), puis une deuxième avec une EV = -0.7 (photo de droite) ou du pas que vous avez sélectionné dans le "Setup", enfin il fait une troisième photo avec une EV=+0.7 (photo de gauche). On a pour résultat, une surexposition à gauche et une sous exposition à droite. Ce mode est intéressant quand l'on hésite, dans certaines situations difficiles au niveau de la lumière, sur le choix d'une valeur d'exposition. En quelque sorte, on prend trois photos et on garde celle qui nous semble la meilleure au niveau de l'exposition.

La mise en parenthèses auto de 5 cadres à 1.0 EV dans le-, 0, + l'ordre(la commande). Ainsi, dans ce cas sans mettre entre parenthèses l'appareil photo(la caméra) aurait simplement tué le cadre avec une ouverture de f/4.0 et un shutterspeed de 1/160s. La +2.0 image d'EV n'a pas été utilisée dans l'image de combinaison.

Comment procéder  avec votre appareils photo numérique :

Réglez la sensibilité de votre appareils sur ISO sur 200 ou 400 selons les modèles.

Même si vous êtes bien entendu totalement libres de choisir le sujet de votre photographie HDR, il y a toutefois quelques règles à respecter.

Le format de vos fichiers : il est conseillé de travailler au format RAW qui est un format non compressé et très bien pris en compte par la plupart des logiciels d’imagerie. Le poids des fichiers est bien plus important que celui des Jpg mais aucune compression n’est appliquée à l’image. Ce format est disponible sur les appareils numériques reflex ainsi que sur certains bridges et compacts hauts de gammes. Vous pouvez toutefois prendre vos photos en JPG si vous n’avez pas d’autre possibilité.

Prendre plusieurs clichés de votre scène : Voici le point le plus important pour réaliser des photos HDR. En effet, afin d’obtenir le plus de détails possibles, dans les zones sombres, comme dans les zones claires, il est essentiel de prendre au moins 3 clichés de votre scène. Le premier devra être sous exposé, le second exposé de façon optimale, et le troisième surexposé. Vous disposerez alors d’un maximum d’information pour votre photo finale. Prise de vue : Tout d’abord, placez votre appareil sur un trépied. Il est essentiel que vos 3 photos soient cadrées de façon identique. Réglez maintenant votre appareil en mode manuel. Après avoir effectué la mise au point et réglé l’ouverture pour votre prise de vue, vous allez uniquement jouer sur sur la vitesse d’obturation pour qu’aucun des autres paramètres ne bouge entre vos photos. Sur la plupart des appareils reflex, un bouton carré avec un + et un - permet de faire varier l’exposition entre -2EV et 2EV ou -5EV et 5EV par exemple. N’oubliez pas de désactiver l’autofocus une fois la mise au point effectuée. Vous pouvez désormais prendre vos 3 clichés. Par exemple de choisir d’exposer la première à -2 EV, la seconde à 0EV et la dernière à +2EV. Vous êtes libres d’effectuer d’avantage de clichés si vous le souhaitez.

.

Il nécessite un logiciel spécial, PHOTOMATIX, mais il est déjà très répandu ce n'est pas la peine que je vous le présente

c'est un logiciel de manipulation d'images standard qui peut fusionner des images HDR.

l existe divers logiciels pour réaliser ce travaux gratuit ou payant comme nous l'avons dit
le plus connu est PHOTOMATIX (version) ou ADOBE PHOTOSHOP ⁄ Lightroom.

Avec le logiciel Lightroon de Adobe il est possible de créer un HDR à partir d'une seule image JPEG.

Voici un exemple à partir d'une photo JPEG le résultat final est différent mais, la finition est de qualité.

À gauche image non traité à droite image avec traitement en HDR clique sur l'image pour une aperçue.  

Large gamme dynamique (HDR) pour des résultats stupéfiants

Découvrez dans cette section la technique de prise de vue simple à appliquer pour obtenir des images réellement fantastiques. Le HDR fait fureur, car les photographes ont découvert les effets visuels uniques
qu'il permet de réaliser des photos à haute définition.


Autre méthode plus simple pour créer une image H.D.R à partir d'une seule image et je peux vous dire l'image est fabuleuse très proche de l'image H.D.R. Pour cela il existe un petit programme toute simple mais, malheureusement est payante qui s'appelle LucisArt.3.ED ou SE ou la version PRO.

Ou peut-on le procurer pour cela il faut vous diriger vers ce lien : Lucis-Art-3 .

Très simple à utiliser remarque la version pro est un logiciel alors que les versions en ED ou ED/ce sont des plugins pour Photoshop. Maintenant il est reste de voir le résultat pour ce travaux nous avons utilisé la version : LucisArt.3.ED.SE et apporter une amélioration avec Photoshop pour faire ressortir l'insecte.

Aperçue au passage de la souris Patientez quelques secondes ...

LucisArt 3 améliorations du produit:

1) presets définis par l'utilisateur. Sauvegardez facilement, le nom, renommer et organiser vos favoris LucisArt 3 réglages.

2) considérablement amélioré la qualité de l'image de sortie. le traitement est très LucisArt de calcul intensif. Chaque pixel est comparé à chaque pixel d'autres le long des centaines de lignes radiales appelé lignes de balayage. Le nombre de lignes de balayage a été doublé pour LucisArt 3. Donc, vous verrez peu ou pas d'artefacts radiale pour la plupart des LucisArt 3 réglages. Cela est particulièrement important pour les effets LucisArt SE 3.

3) Une interface améliorée et évolutive. L'interface utilisateur ouvre à la même taille qu'elle était lorsque vous avez utilisé en dernier. Il a également amélioré les contrôles de zoom.

4) Processus de très grandes images. le traitement est très LucisArt de calcul intensif. Maintenant vous pouvez traiter jusqu'à 4 images GB.

Vous pouvez toujours visiter ce blog maleureusement anglophone  LucisArt Lucis Pro . et si vous ne comprenez pas l'anglais il est possible de traduire la page avec l'outils linguistiques de GOOGLE voici le lien : Outils linguistiques de Google .

 

Nous contacter

1 Renseignements
2 Déception
3 Création
4 Correction
Votre message est rejeté par Outlook Express click: ICI
Image ou Photo

Nous avons sélectionné des images et des photos provenant du web pour notre montage photo mais, ne sachant plus les liens sources

si vous en êtes l' auteur, contactez-nous http://www.bleuoceanie.com/images/equote.gif afin de renseigner les visiteurs et d'ajouter un lien vers notre site pour l'avant et après montage photo.

Nous vous remercions pour votre compréhension.

Les images HDR sont particulièrement à la mode ces derniers temps et on en voit un peu partout sur le net, clique ici: FLICKR HDR  galerie image en HDR pour cela clique ici: Photo-Gallery HDR

Haut de page    
Bleu-Océanie vous remercie, pour votre visite et au plaisir de vous revoir bientôt sur notre site. Nous vous informons en cas de disfonctionnement du lien nous nous excusons.

  

Retour à la page d'accueil